Accueil > Francais > Politique > 244 prêtres mis en cause à Los Angeles

Pédophilie

244 prêtres mis en cause à Los Angeles

mercredi 18 février 2004, par Noémie Bisserbe

Selon un rapport qui doit être publié aujourd’hui, mardi 17 février 2004, "244 prêtres, diacres ou séminaristes se seraient rendus coupables d’abus sexuels sur 656 mineurs depuis 1931 dans l’archidiocèse de Los Angeles", rapporte le Los Angeles Times. Sur ces 656 mineurs, "519 étaient des jeunes garçons et 137 des filles", précise le quotidien. Si certaines accusations se sont finalement révélées infondées, ce rapport souligne que trop peu d’abus ont été dénoncés et reconnaît également qu’“il y a bien eu des abus et que leur nombre est alarmant". Ce rapport marque par ailleurs, selon le Los Angeles Times, la volonté de l’archidiocèse de sortir de "la loi du silence".

En effet, le nombre d’abus sexuels rapporté aux autorités a augmenté très rapidement depuis deux ans à Los Angeles. Alors que, durant le milieu des années 60, seulement 2 victimes ont porté plainte, 24 nouvelles plaintes pour abus sexuels subis durant cette même période ont été récemment déposées, dont 10 ont abouti. Le rapport affirme que "l’Eglise n’était alors pas vraiment préoccupée par le sort de ces enfants, mais cherchait avant tout à éviter un scandale afin de ne pas ternir son image" et ajoute : "L’Eglise doit aujourd’hui sonder sa conscience afin de savoir dans quelle mesure cette peur a pu entraver les progrès des enquêtes."

Ce rapport survient deux semaines avant la publication d’une étude nationale similaire menée par des chercheurs du John Jay College of Criminal Justice, à New York, étude dont des extraits ont été diffusés lundi par la chaîne de télévion CNN. Au total, on a recensé plus de 11 000 accusations d’abus sexuels portées par des mineurs contre environ 4 450 prêtres, indique The New York Times, soit quelque 4 % des 110 000 prêtres ayant été en fonctions pendant les cinquante-deux années couvertes par l’étude. Selon CNN, note encore le quotidien, cette étude qui doit être publiée le 27 février précise que 6 700 des 11 000 accusations enregistrées ont fait l’objet d’une enquête qui les a confirmées. 1 000 se sont révélées sans fondement et 3 300 autres n’ont pu être vérifiées, notamment en raison du décès des prêtres soupçonnés. Cependant, le journal remarque que "CNN se refuse à expliquer comment et par qui la chaîne a eu accès à ces informations ou si elle a eu accès à un brouillon de ce document". Ces informations seraient donc à prendre avec précaution, d’autant plus que les évêques eux-mêmes ne connaissent pas encore les résultats de ces travaux.

Cependant, l’évêque Wilton D. Gregory, président de la conférence épiscopale des Etats-Unis, a assuré lundi au New York Times que "cette étude avait été demandée par les évêques afin que l’on puisse comprendre ce qui s’est passé et faire en sorte que cela n’arrive plus jamais".

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.