Accueil > Francais > Politique > La doyenne du comité anti-pub

La doyenne du comité anti-pub

...comme dans publicité bien sûr.

jeudi 27 octobre 2005, par Sebastien Lafont-Frugier

Nous l’avons aperçu furtivement dans le métro ! La neige éternelle de ce fantastique (et pas fanatique comme certains le suggèrent) groupuscule. Probablement en repérage pour une future action ou plutôt réaction car le comité ne fait que répondre à la provocation.

La provocation qui a sorti ‘Mamie’ de ses gonds, c’est la pub pour on ne sait quel produit (et on s’en fout...certes) avec deux hommes s’embrassant.
Mamie n’a pas aimé. Mamie n’aime-t-elle pas les hommes ? Les hommes qui s’aiment ? L’amûr en général ? Ou la pub, tout simplement. Encore qu’elle ne se soit acharnée que sur la photo.

Récapitulons, nous marchions dans le métro lorsque nous vîmes, complètement abasourdis, une noble dame tentant d’agripper un coin d’affiche (oui, celle dont nous avons parlé plus haut...). J’allais lui proposer mon aide lorsque la peur de me faire ‘gauler’ me sauta à la gorge. Elle, derrière ses rides, pouvait s’en sortir honorablement. Mais moi...C’est avec soulagement que nous la vîmes alors parvenir à ses fins.

Puis un doute m’assaillit. Pourquoi ? Pourquoi le fait-elle elle-même ? Elle n’a plus confiance en ses petits camarades ? Fait-elle vraiment partie du comité anti-pub ? Est-ce la naissance d’un nouveau gang faisant concurrence à nos gais trublions ? Un retour en force de la vieille France motivée par nos vieux politiques (c’est un pléonasme mais que voulez-vous...) qui restent encore et toujours en place ? Ou bien est-ce tout simplement une personne âgée ayant du mal à vivre avec son temps et ses évolutions et a finalement craqué devant ce bout de papier. Remarquez que chacun craque comme il veut, taux de suicides en hausse n’ayant pour seule concurrence que le taux de dépressions (et nous ne parlons pas des climatiques), ou encore, menace d’immolation comme ce fut le cas le 26-10-05 à Bordeaux dans une agence ANPE.

Bref, cette pauvre dame a du mal à suivre (mais que fait Noël Mamère ?) et nous eûmes du mal pour elle lorsque nous vîmes, dans le couloir suivant, une batterie de ces mêmes affiches.

En même temps, ça aura eu le mérite de l’occuper toute la journée !

Ainsi et pour finir, je lance un appel au comité anti-pub, recrutez chez les personnes âgées, plein de temps, une main d’œuvre considérable et une impunité bien méritée face aux autorités. D’ailleurs ma grand-mère...

SLF

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.