Accueil > Francais > Musique > Reformation de Life of Agony

Reformation de Life of Agony

Un nouvel album live et une tournée qui redonnent de l’espoir

samedi 20 mars 2004, par Paul Kirkness

« I’m gonna shed my skin and start again ». Quitter sa vieille peau pour tout recommencer, nous déclaraient-ils en 1997 (« I Regret », sur Ugly). Depuis la récente reformation du groupe, voilà qui est chose faite. Life of Agony, c’est reparti.

On se souviendra longtemps de la lente décrépitude de LOA à la fin des années 1990. Tout d’abord c’est Sal Abruscato (batterie) qui quitte le groupe pour rejoindre Supermassiv en 1996. Il est remplacé assez rapidement par Dan Richardson (ex-Crumbsuckers et Pro-Pain). Puis, l’année suivante, c’est au tour de Keith Caputo (chant) de partir, avec l’idée de poursuivre une carrière solo... Les deux membres restant ne savent où tourner de la tête. Keith est le cousin de Alan Roberts (basse) et un ami d’enfance de Joey Z. (guitare), et sa voix unique paraît difficile à remplacer. Faut-il abandonner le groupe et tout laisser tomber ?

Au final, ils décident de lancer un grand « casting » pour trouver un remplaçant à leur chanteur. Y aura-t-il une issue à ce nouveau casse-tête qui leur est imposé. Dan Richardson parvient tout de même à mettre LOA en contact avec Whitfield Crane, le chanteur de Ugly Kid Joe, qui parvient plus ou moins à adopter la technique de chant de Caputo. Il est engagé... mais après deux ans et quelques concerts sans grand succès, le groupe jette l’éponge. Nous sommes en avril 1999 et l’expérience LOA semble a jamais terminée.

JPEG - 5 ko
Keith Caputo

Pourtant, quelque part, l’expérience continue. Désoeuvrés, les membres du groupe vont essayer de se trouver de nouvelles occupations... Joey Z. propose à Dan Richardson de participer à un projet. Ce projet, c’est Stereo.Mud qui sortira deux albums médiocres intitulés Perfect Self (2001) et Every Given Moment (sorti fin 2003). Alan Roberts s’en ira fonder Among Thieves avec des anciens de The Spudmonsters et de Agnostic Front. Un EP très hardcore, très brut, mais aussi très frustrant, puisqu’il ne comporte que trois titres sera enregistré dans le New Jersey avec le batteur de Biohazard, Danny Schuler. Pour plus de son, il faudra attendre la sortie de Beginning of the End en mai 2004(1)...

Qu’en aura-t-il été de Keith Caputo et de Sal Abruscato ? Et bien le premier, parti poursuivre sa carrière solo, fera flop sur flop. Roadrunner accepte de le garder sur le label, mais son album Died Laughing est une catastrophe. On découvre une nouvelle face de Caputo en apprenti John Lennon... Les titres s’enchaînent mal, et si le but affiché et un essai de revival sixties, le résultat est de la soupe (qui se digère mal)... Abruscato est toujours le batteur du groupe Supermassiv, groupe de metal crossover basé sur Brooklyn et qui mérite une petite écoute. L’avenir du groupe est incertain... En effet, le groupe a perdu son chanteur, mort dans son sommeil le 5 février de cette année. Billy Kelly était aussi un membre du crew de Type O Negative...

Deux dates clés de 2003

Le 3 janvier de l’année 2003, les quatre membres fondateurs du groupe acceptent, avec enthousiasme de se retrouver sur scène à New York. Les tickets se vendent en 20 minutes et une deuxième date est bookée pour le lendemain. C’est l’euphorie !

Les deux dates prouvent que les membres de Life of Agony n’ont jamais vraiment abandonné. Enregistrés avec précaution, ils sont actuellement édités sous la forme d’un double album live (avec DVD pour les veinards). Le disque s’appelle River Runs Again et c’est une perle rare... On y trouve tous les meilleurs titres du groupe : "Other Side of the River", "Seasons" ou "Lost at 22" de Ugly ; "Underground", "This Time" ou "My Eyes" de River Runs Red et "My Mind is Dangerous" ou la reprise de Jimmy Page, "Tangerine", de Soul Searching Sun... Au final ce sont 18 titres live (2) qui vous feront retourner à la bonne vieille époque où LOA régnait en maître sur la scène crossover... Si le son n’est pas toujours excellent, la patate est bien là et on sent que les quatre membres sont heureux de rejouer ensemble.

Qu’en est-il de l’avenir de Life of Agony ? On le sait, après une tournée américaine, le groupe fait une brève apparition sur le vieux continent... Mais peut-on espérer qu’au chaud dans leurs salles VIP, ils soient affairés à l’écriture d’un nouvel album ? Nous verrons bien... Ce qui est certain c’est que, si les projets de chacun vont continuer sur le côté, Life of Agony redevient une priorité. On va pas s’en plaindre !

JPEG - 10.4 ko
"Ils ne nous ont jamais quitté"

Polo

(1) - Vous pouvez télécharger un morceau de cet album sur le site de Among Thieves

(2) - A noter : Il y a trois autres titres studio sur l’album. Le titre "Consequence" de Among Thieves, "Were What I Say" de Keith Caputo et "Fake" de Supermassiv

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.