Accueil > Francais > Cinéma > Vacances, J’oublie Tout

Vacances, J’oublie Tout

"Avant la Fin de l’Eté" de Maryam Goormaghtigh

dimanche 23 juillet 2017, par Sébastien Bourdon

"Avant la Fin de l’Eté" de Maryam Goormaghtigh

Trois amis iraniens en exil à Paris depuis plusieurs années, apprenant que l’un d’eux souhaiterait rentrer au pays, organisent une petite promenade sur les routes de France avant, justement, que l’été ne s’achève.

Cette excursion estivale se fait dans cette France ni belle ni moche, celle que l’on traverse en automobile souvent sans la voir, pour aller vers des ailleurs plus prestigieux. Même le climat reste ici indéfinissable, entre soleil brûlant et pluie battante.

On voit donc de ces villages paisibles qui émaillent le pays et où l’on ne croise guère de dealers au pied des immeubles mais où l’on s’ennuie peut-être un peu entre un concours de Miss et bal au camping.

Un des charmes premiers de ce film, qui en recèle beaucoup, réside probablement dans cette vision de la France dans le regard de l’autre, cet étranger. Nos trois comparses sont familiers des lieux, mais restent légitimement habités par leurs origines, se demandant où est leur vraie place. Éternel questionnement surligné finement par le surgissement ponctuel d’images mouvantes et fantomatiques de l’Iran.

Être d’ailleurs quelque part, ou revenir chez soi, et rejoindre une forme de confort nonobstant l’oppression militaire et religieuse qui vous habite jusque dans vos rêves.

Rarement amitié masculine n’aura été si bien montrée, à mille lieux des transports virils et bruyants, ces garçons affectueux prennent soin avec affection de leurs camarades (et ne sont jamais surpris parlant football !). On est assez loin du buddy movie à Las Vegas.

Ce sont des hommes, des vrais, des poilus, mais qui se passent de la crème solaire dans le dos en riant et qui sont bien conscients qu’avec les femmes, c’est et ce sera toujours maladroit et difficile.

Sur les routes étonnamment légères de l’identité et du questionnement de soi, le film accomplit une bien jolie boucle.

Sébastien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.