Accueil > Francais > Musique > Dead Man’s Tale – Lemmy (Ian Fraser) Kilmister

Dead Man’s Tale – Lemmy (Ian Fraser) Kilmister

dimanche 3 janvier 2016, par Sébastien Bourdon

2015 s’est achevée et, dans son dernier souffle, a emporté Lemmy (sachant que la même année, on a appris les disparitions de Philthy Animal Taylor et de Scott Weiland ainsi que les adieux à la scène de Mötley Crüe, 2015 fut définitivement cruelle pour le rock n’ roll).

On ne va pas se mentir, pour avoir assisté à l’une de ses dernières prestations, la disparition du leader de Motörhead n’est pas franchement une surprise. De la même manière, les dernières images du garçon faisaient peine à voir, tristement ralenti, il arborait ce teint cireux et ce regard perdu, si caractéristiques de ces corps et âmes en bout de course.

Jusqu’au bout pourtant, il n’aura pas ménagé ses efforts, achevant une tournée européenne et célébrant ses soixante-dix printemps au début de l’hiver, au cours d’un concert hommage qui fut on l’espère endiablé à Los Angeles, et ce quelques jours à peine avant sa dernière pirouette.

L’ultime concert de Motörhead aura quant à lui eu lieu à Berlin, ce qui n’est pas si mal lorsque l’on sait que Lemmy aura été passionné tout au long de sa vie par l’histoire allemande, et plus particulièrement par la deuxième guerre mondiale.

Dès la première écoute, j’ai aimé Motörhead, et même avant la moindre note, les pochettes sont si belles. A t’on en effet jamais dessiné un logo plus classieux que le célèbre Snaggletooth, emblème du groupe ? Les plus beaux tee-shirts du monde n’ont besoin de rien d’autre que d’être flanqué de ce sigle, si ce n’est évidemment d’être noirs.

Rien de surprenant, et le batteur Mikkey Dee l’a récemment confirmé, Lemmy disparu, il entraîne dans les limbes le groupe qu’il a créé et porté jusqu’à son dernier souffle. De ce fait, les liquettes sus-évoquées qui ont porté si longtemps un symbole si vivant, affichent maintenant l’emblème d’une musique qui ne sera plus jouée, du moins pas par ses créateurs. Mec, ton tee-shirt de Motörhead symbolise dorénavant une époque révolue et défunte.

Un tel événement entre dans l’ordre des choses - la mort des vieux avant les jeunes, phénomène pas si fréquent dans le rock n’roll – mais on se sent quand même un peu orphelin, tant la figure tutélaire de cet homme a régné sans partage sur la musique jouée fort.

Lemmy, leader du groupe Motörhead, groupe intègre qui mettait tout le monde d’accord, était fait d’un bois dont on ne trouve plus les arbres. Drôle, fin, cultivé, sous une apparence vaguement déglinguée mais toujours digne, se dissimulait un vrai gentleman, de ceux dont seuls les anglais détiennent le secret.

Quant à la musique, si les concerts récents donnaient parfois l’impression d’un relatif pilotage automatique, avec une place peut-être trop importante laissée aux classiques, Lemmy et les siens n’ont en revanche jamais cessé de sortir régulièrement des disques, avec de vrais morceaux de rock dur dedans et des éclairs de génie furieux (notamment les albums « Sacrifice » - 1995, « We Are Motörhead » - 2000 ou le plus récent « Afterschock » - 2013).

Enfin, ce qui aurait du être le dernier concert parisien de Motörhead n’a pas eu lieu, annulé par la Préfecture du fait des attentats du 13 novembre 2015. Un grief de plus à ajouter à la liste des ignominies commises par ces criminels imbéciles et meurtriers. Il y a quelques jours, Lemmy les qualifiait encore de « cowards and assholes ».

C’est ainsi que Motörhead nous aura quittés par une triste et ultime pirouette sur l’herbe brûlée du Hellfest 2015. J’y étais, mais je suis parti avant la fin (cf. ma chronique : http://www.soundsmag.org/We-Will-Rise-From-The-Killing). La vision de cette énergie en train de s’amenuiser et de fuir un corps autrefois si vivant était trop déprimante. Je ne regrette pas ce mouvement, mais cette tristesse, je ne la ressens pas moins aujourd’hui.

Sébastien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.