Accueil > Francais > Voodoo Glow Skulls - "Adiccion, Tradicion, Revolucion..."

Voodoo Glow Skulls - "Adiccion, Tradicion, Revolucion..."

dimanche 30 janvier 2005

Il y a ceux qui pensent avoir trouvé leur voie, ceux qui ont trouvé la brèche dans laquelle ils se sentent bien, aimés, confiants. Voodoo Glow Skulls en fait partie.

Il y a quelques années, à l’époque où Soundsmag se faisait encore sur papier, nous les avions interviewés et, franchement, nous les avions trouvé bien sympathiques ces Voodoo Glow Skulls. Le concert qu’ils donnaient ce soir là avait une force incroyable et l’ambiance était explosive. L’album que nous avions reçu à l’époque, l’excellent La Baile de los Locos,nous avait vraiment beaucoup plu.

Et, album après album, j’ai suivi (parfois d’un peu trop loin) le parcours de ce groupe de joyeux sbires. A chaque fois, j’étais heureux de les savoir encore ensemble, suintant leur mélange de punk imbibé de cuivres. A chaque fois, je redécouvrais ce panache qui est le leur, caractérisé par cette voix aboyée et ce fond sonore d’influence ska. Pourtant, à chaque fois, c’est cette même réflexion qui me venait à l’esprit : « C’est, plus ou moins, le même album que le dernier… ».

Bien sûr, dans le milieu, il n’est pas vraiment demandé aux artistes de se renouveler. Cela pourrait même être perçu comme une trahison par une partie du public. Alors, lorsque j’ai placé Addiccion, Tradicion, Revolucion dans mon petit lecteur, je me suis attendu à une réécoute des anciens opus des Voodoos. Et – pas de surprise – l’album commence comme tous les autres : gros son de guitare, batterie excitée et, bien entendu, les chœurs cuivrés qui nous aident à trouver un rythme dans le brouhaha. Pas de surprise non plus : ceux qui souhaitait des paroles marrantes, intelligentes, et surtout intelligibles, vont être déçus. Il leur faudra se référer au booklet qui accompagne l’album, car la voix de Frank tient plus d’un instrument rythmique que du chant.

Voodoo Glow Skulls, nous en avions acquis la certitude lors de notre interview avec eux, c’est tout pour la déconnade. Alors, si ça vous branche d’y participer, écoutez Adiccion…, sinon, personne ne vous en voudra si vous choisissez l’abstention (ce qui ne vous empêche pas de (re)découvrir les incontournables La Baile de los Locos et Who is this is ?).

Polo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.