Accueil > Francais > SIN CITY - le film

SIN CITY - le film

lundi 6 juin 2005

Frank Miller avait voulu contrôler la réalisation du film Sin City, inspiré de la série de comics légendaire du même nom, pour éviter que l’atmosphère unique y soit détournée ou mal interprétée. Mais c’est justement la principale erreur de cette réalisation, puisqu’elle ne se démarque en rien de de l’oeuvre originale. Pas même une légère variation dans le scénario, qui se borne de faire défiler à la suite les histoires des différents volumes, sauf pour séparer le sublime That Yellow Bastard, avec Bruce Willis, en deux parties au début et à la fin du film.

On aurait espérer découvrir des scénarios inédits, des recoupements, de la part d’un mec qui a pondu une telle oeuvre. On doit en fin de compte se rabattre sur les prouesses de la réalisation technique du film. On se demande pourquoi Miller n’a pas été tenté par des parties réalisées en animation, puisqu’il s’est évertué de toute façon à faire ressembler les acteurs aux personnages qu’ils incarnent à la case près. Certains plans sublimes dans la version BD n’ont pas été reproduites, comme la chute de Miho sur ses proies dans The big Fat Kill.

La caméra est brillante, les plans très réussis, surtout lorsqu’il s’agit de donner l’impression que les bagnoles volent au ras de l’asphalte ou de reproduire subtilement l’atmosphère saturée en noir et blanc, avec par exemple du sang blanc comme neige. Ce film est après tout l’interprétation personelle de l’auteur sur son travail, avec les limites qu’il s’est manifestement fixé tout au long de sa conception et de sa réalisation.

Et puis, les défauts de ce film ne seraient-ils pas en fin de compte une stratégie délibérée de Miller pour prouver par lui-même que son génie graphique est intraduisible sur écran, ou sur tout autre support ? Le film confirme en tout cas que la main de Frank Miller restera à jamais le seul chemin pour Sin City.

Chris

Message :

Je dois apporter une précision. Si quelqu’un est à blamer concernant la réalisation c’est plutôt Monsieur Robert Rodriguez (qui lui est un réalisateur ou bien use to be plutôt) et qui, voulant mener ce projet à bien s’est attaché d’avoir l’aval
et la collaboration de Frank Miller. Rodriguez a alors décidé de faire créditer la réalisation du film à leurs 2 noms, chose inédite à Holywood, étant prêt à claquer la porte de la "Ligue des réalisateurs" (un truc dans ce goût là, je ne sais plus le nom exactement.....) si jamais ils refusaient. Et je crois que c’est ce qu’ils ont fait. De plus le Sieur Miller s’était juré de ne plus collaborer avec Hollywood suite à des déboires qu’il avait eu concernant ses scripts ( ceux de Robocop 2 et 3 notamment), jugés trop corrosifs ... Il ne voulait plus entendre parler de cinéma...

Donc un jour débarque Rodriguez avec le projet que tout le monde connait ou a vu desormais, et qui, pour avoir plus que son assentiment, lui propose la co-réalisation. Cela ne transforme pas Miller en réalisateur bien sûr...Il peut ainsi, tout simplement avoir plus qu’un avis sur le déroulement du film mais en aucun cas il n’est à créditer comme le réalisateur à part entière.

Je pense aussi que si quelqu’un est à blamer concernant la réalisation du métrage, c’est bien Rodriguez qui est bien connu pour son "touche à tout" et son fainéantisme... Certes le films souffre de menus defauts, notamment des acteurs que je qualifierais d’"absents" sauf dans le segment tourné par Tarantino (la discussion psychédélique entre la tête arrachée et le héros)
où là il y a une réel implication des acteurs, dirigés et mis au défis par un real exigeant ou tout simplement passionné.

En cela Le Sieur Miller n’était qu’un "super consultant" gratifié du titre de co-réalisateur, car effectivement il en avait déjà réalisé le "story board" en quelque sorte.

Donc pour résumer et parce que le temps me presse là, la critique est bonne mais la cible est mauvaise.

Gizmo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.