Accueil > Francais > Mondo Generator - "A Drug Problem That Never Existed"

Mondo Generator - "A Drug Problem That Never Existed"

lundi 6 septembre 2004

Quelle carrière ! Nick Oliveri a été membre de tant de groupes et il a participé à tellement d’albums qu’ont ne saurait lui décerner un hommage suffisant. Tout commence en 1991, en Californie, près du Joshua Tree National Monument. Quelques garçons pleins d’avenir font paraître leur premier album : c’est Wretch et le groupe s’appelle Kyuss. Avoir l’honneur de commencer sa carrière de musicien avec un tel groupe ça semble mettre Oliveri en jambe pour faire des bijoux.

Bien que sa carrière avec Kyuss ait été courte, Nick Oliveri a un palmarès bien fournit. Il fut l’un des créateurs de Queens of the Stone Age avec Joshua Homme ; il participe à presque tous les Desert Sessions qui sont organisées dans le ranch de ce dernier ; appelé par Mark Lanegan des Screaming Trees, Oliveri participe à deux albums solos du chanteur ; il participe à l’album de Melissa Auf Der Maur (l’ex-Smashing Pumkins)… Et ce n’est pas tout puisque Oliveri est derrière le groupe de punk The Dwarves. Difficile de s’y retrouver véritablement, mais une chose est sûr, chacun des albums auxquels Oliveri prête sa guitare, sa voix ou sa basse, chacun de ces albums est grandiose.

Alors qu’en est-il de Mondo Generator, un groupe créé par Nick Oliveri pour Nick Oliveri ? Le groupe existe officiellement depuis 1997, date à laquelle sort un 45 tours du groupe… Puis en 2000 sort Cocaine Rodeo, un album très expérimental et sans grand travail de production. Finalement, si Mondo Generator ressort de l’ombre aujourd’hui, c’est un peu parce que Oliveri veut faire la nique à son ancien partenaire Joshua Homme. Les deux musiciens se sont beaucoup disputés après la sortie du dernier Queens of the Stone Age et Oliveri a décidé qu’il se porterait mieux s’il était seul et sans la pression de Homme.

Si Homme est un symbole de franchise et de travail assidu, Oliveri était un peu le vilain petit canard des Queens. Son corps maculé de tatouages, sa barbe hirsute, son goût prononcé pour la beuverie et les drogues en tout genre l’ont distancé du gendre modèle qu’est Homme. Et depuis, Oliveri fait la nique ! Alors il sort A Drug Problem that Never Existed, dont le titre lui-même peut laisser penser qu’il s’agit d’une vengeance de prise.

Sur cet album il est évident que Oliveri se détache complètement des ambiances stoner-rock de QOTSA pour retrouver la folie de The Dwarves. Le punk, le rock, le metal bourrin et les bonnes grossièretés sont de la partie (dans le titre « Day I Die », Oliveri nous invite à venir le « fucker » lorsqu’il sera mort). On sent que les musiciens s’amusent bien et ça dégage quelque chose de génial. Quatorze titres composés lors de grosses gueules de bois avec Nick, Brant Bjork (Kyuss, Fu Manchu ), Dave Catching (QOTSA, earthlings ?) et la très sexy Molly Maguire (earthlings ?).

Incestueux tout ça non ? Certes, mais c’est comme ça qu’ils travaillent le mieux ces gens là… Des amis qui se connaissent bien et qui savent être inventifs ensemble. Ca ne se rate pas.

Polo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.