Accueil > Francais > L’Etat aux Grosses Têtes

L’Etat aux Grosses Têtes

jeudi 27 octobre 2005

La recherche de boulots fait partie prenante du commun des mortels… Et c’est aussi d’un ennui du même style. Heureusement, notre Etat bien aimé fait en sorte d’illuminer ce sordide jeu de piste avec des petits gags désopilants.

Ainsi, lorsque désabusé, mon curseur clique (de lui-même) sur ‘L’ETAT RECRUTE, DEVENEZ FONCTIONNAIRE’ apparaît ce divin message :

Pour assurer votre emploi et votre qualité de vie, face aux licenciements et délocalisations, devenez fonctionnaire grâce aux concours de la fonction publique.

www.concours-emploi-fonctionnaire.com/connexion_minitel.php

La politique favorable à un capitalisme déshumanisé ne serait en fait qu’un stratagème pour pousser les petites gens à devenir fonctionnaires et ainsi leur assurer une vie saine et paisible ? Il fallait y penser ! Surtout qu’aucun indice ne laissait supposer une telle manœuvre.
En effet, à en croire les médias, le service publique, lorsqu’il n’est pas en négociation pour essayer de comprendre par où va attaquer la privatisation, serait en grève.

Mais pourquoi donc puisque la fonction publique assure ‘votre emploi et votre qualité de vie, face aux licenciements et délocalisations’ ?

Devant cette promesse du bonheur et les interrogations qui en découlent, mon esprit ne pense qu’à une chose, rigoler. Et qu’il est bon de rire !

Mais peut-être que tout ceci n’est due qu’à la fatigue qui m’envahit. Les grèves de notre très cher service publique ayant permis à certains, dont moi, de trier votre courrier pendant ces dernières nuits. Intérimaires, CRS, même combat ? Des briseurs de grèves ?
Puis mon esprit en ébullition, et ce malgré son exploitation continue et sans limite sans aucune garantie d’un futur meilleur, reprend son travail de fond.
Ou alors, mais ce serait vraiment une vision cynique de notre société, ils se foutent juste de nous. C’est étrange mais cette version semble plus plausible. Et pourtant, ne sont-ils pas censés exister par et pour la nation ? Donc nous ? A ce stade là, je ne suis qu’à une heure sup de la folie.

Ou bien encore, faut-il comprendre ce message par l’intermédiaire d’un esprit négationniste ? Si vous ne travaillez pas pour la fonction publique, vous vous exposez aux licenciements et aux délocalisations. Pas de mauvaise surprise alors ! L’Etat nous prévient, merci bien ! Et en plus, il semble banaliser cette réalité, la rendre anodine.
Mais comme je n’ai pas fait l’ENA, je n’y comprends pas grand-chose, alors mieux vaut en rire qu’en pleurer, je crois… Merci pour la blague.

SLF

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.