Accueil > Francais > Jeanne Balibar - Paramour

Jeanne Balibar - Paramour

dimanche 15 février 2004

Après certaines de ses consoeurs, la ravissante actrice Jeanne Balibar décide elle aussi de se lancer dans la chanson. On l’avait déjà vue et appréciée dans des films comme Dieu seul me voit – Versailles Chantiers, Va savoir ou encore Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle). En tant qu’actrice, elle était belle, elle était forte et elle en imposait quand même vachement… Mais comme chanteuse ?

C’est en 1999, lors d’un concert organisé par le Gisti (Groupe d’Information et de Soutien aux Travailleurs Immigrés) que Jeanne Balibar fait ses débuts en musique. Sur une idée de Rodolphe Burger (que l’on ne présente plus… si ?), elle remplace la belle Catherine Ringer sur la reprise de « P’tits papiers »… et c’est une réussite puisque le public réagit très, très bien.

Après une participation sur le disque du chanteur de Kat Onoma, voilà aujourd’hui qu’elle nous sort un album complet avec pas moins de 13 jolies petites chansons. La pochette d’album, où l’on aperçoit un portrait de la belle, les yeux baissés, est à l’image du contenu. La voix de Jeanne est pleine de secret – sans grande puissance mais grave et mystérieuse. Jeanne prête donc ses murmures aux guitares de Rodolphe Burger et aux textes de l’écrivain Pierre Alféri, alias Thomas Lago (parolier du groupe Kat Onoma). C’est donc plus à un groupe que l’on à affaire ici (Jeanne se défend d’ailleurs de faire figure de tête d’affiche)… Et si la révélation est bien celle de Jeanne Balibar, on ne peut que reconnaître à Burger de poser l’ambiance. Dans un album qui ne finit pas de parler d’amour, son électro-rock est presque aussi séducteur que la voix de la belle.

Une chanson comme « Tu dors » se remet en boucle, avec son atmosphère sombre et ses guitares sur-saturées. Deux autres chansons – au moins – ressortent de cet album : « Hélas », en duo avec Maggie Cheung (déesse du cinéma de Hong Kong) et la reprise de « Johnny Guitar ».

Pourquoi ne s’est-elle pas lancée dans la chanson plus tôt ? Son accent, lorsqu’elle chante en anglais, ses petites touches nasillardes… et cette sensualité mélancolique !

Ceux qui en était déjà épris pour ses prestations cinématographiques, vont tomber raide… Les autres aussi…

Polo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.