Accueil > Francais > Immortal Technique - "Revolutionary Vol. 2"

Immortal Technique - "Revolutionary Vol. 2"

dimanche 23 janvier 2005

Il est temps d’introduire dans cet ezine un peu d’idées alternatives, révolutionnaires ; en effet une partie de la rédaction ne supporte plus les dérives à droite de certains des rédacteurs dans l’unique but de faire du chiffre dans nos statistiques.

Alors je prends sur moi et je décide aujourd’hui d’introduire un artiste engagé, activiste, ancien détenu, et maître d’en l’art du slam ou du "battle", IMMORTAL TECHNIQUE. Derrière ce pseudo peu modeste on retrouve un grand monsieur du rap underground, du battling, vous savez comme dans le film sur la vie de Eminem, des concours comme Rocksteady Anniversary, ou Braggin Rites, SLAM DVD’s et hookt.com’s...
Et c’est d’ailleurs la première chose qui nous saute à l’oreille en écoutant ce deuxième volet de "Revolutionary", c’est à dire l’énergie dégagée dans son jeu de rap qui cherche à "tuer" lyriquement son adversaire. Mais aujourd’hui l’adversaire de Immortal Tech n’est plus un autre rappeur... Tech cherche à "descendre" la bêtise, à réduire cette dernière à un manque de culture d’une partie de la population, et qui profite en dernier ressort à une caste de petits nobles au sommet. (Ecouter entre autres « The 4th Branch »).

Un tantinet populiste, ce rappeur sait parler aux foules, et utilise intelligemment sa liberté d’expression (First Amendment of the US Constitution... je ne pouvais pas m’empêcher !) comme ici en France on l’entend, c’est-à-dire sans discours superflu et racoleur. Au contraire, Tech va droit au but, il dénonce les excès de la Fox TV dans le contexte d’un 4ème pouvoir vis-à-vis de l’administration Bush ; l’hypocrisie des relations entre les producteurs de cocaïne et la consommation de cette drogue aux USA ; de la facilité des rappeurs « industriels » qui jouent sur une fausse image de gangster ; du ridicule de la notion de « Freedom of speech » dans l’optique corporatiste américaine, et d’une domination de certains médias.

D’un autre côté, issu de Harlem, ce rappeur qui n’a pas eu la vie facile, n’oublie pas de se battre pour les causes qui peuvent sembler perdues. Harlem et sa drogue, ses flics ripoux, ses enfants défavorisés qui s’enrôlent dans l’armée par dépit… Un ghetto du tiers monde au sein de la plus riche nation du monde reste un mystère.

On ne peut s’empêcher d’écouter attentivement le message tant l’homme est convaincu et convaincant par son geste. Toute personne qui se respecte souhaite partager ses connaissances dans l’espoir d’ouvrir des yeux. Et tout le monde peut relever le défi sur son terrain pour contredire ses idées ; tel est bien là l’intérêt du « battling ».

Sa technique n’a rien d’immortelle, mais sait être efficace dans un univers où s’exprimer librement est de moins en moins accessible.

— -
David


Voir en ligne : Visitez Viper records, car Tech est bien sûr indépendant ! Pas de major derrière lui...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.