Accueil > Francais > Funeral for a Friend - "Seven Ways to Scream your Name"

Funeral for a Friend - "Seven Ways to Scream your Name"

jeudi 27 janvier 2005

Ca nous vient du Pays de Galles. Ils sont cinq, pleins d’énergie et ont signés chez Ferret Records, un label qui fait, habituellement, beaucoup de bruit. Seven Ways To Scream Out Your Name – sept façons de hurler son nom – est un mini-album qui a fait coulé beaucoup d’encre outre-Manche. Alors, ici à Soundsmag, on s’est dit qu’il y avait tout pour faire l’album hardcore du début d’année 2005.

Sans avoir encore entendu la moindre note de Funeral for a Friend, nous avions vu, régulièrement, que ce petit nom de groupe accompagnait bien souvent les plus « grands » lors de leurs tournées. Au départ, c’était en Grande-Bretagne… mais petit à petit, les voilà qui jouent en Belgique, au Luxembourg, au Pays-Bas (vous l’aurez noté, des pays où prospèrent le hardcore). On les a su en compagnie de groupes de emo-rock comme Juliana Theory ou Boy Sets Fire… puis, c’est la couverture du magazine british Kerrang qui nous a interloqué : ils y posaient, l’air heureux (et même un peu trop fièrement)… Voilà des jeunes garçons qui ont eu une ascension bien rapide. Mais la méritent-ils vraiment ?

Nous avons posé nos oreilles sur les sept morceaux de ce EP et il en ressort beaucoup de bien… mais pas grand chose de bien novateur. FFAF a acquis la technique assez spéciale de l’ambiance emo-rock (où l’on interpose certains gros sons avec des arpèges discordants, des hurlements avec du chant assez mélodique…). Mais à notre humble avis, il n’y a pas vraiment là de quoi fouetter une mouche.

Si de « grands » groupes qui ont fait leurs marques comme As Friends Rust ou Joe 19 écoutaient Seven ways…, nul doute qu’ils se sentiraient spoliés. L’album est bien produit et le talent des musiciens n’est pas à remettre en cause. Mais le côté « copie conforme » dérange un peu, et les initiés au genre resteront sceptiques.

Reste, évidemment, que FFAF est au moins parvenu à se hisser au niveau des meilleurs. On prendra plaisir à réécouter certains morceaux de Seven ways…, pour lesquels le groupe a tout de même énormément de mérite : l’opposition de rythmes et de vitesse entre « Red is the New Black » et « Amsterdam Conversations » est amenée de façon très intéressante. Un autre titre, « The Art of American Football » est, outre son titre, un petit morceau bien amusant – tout y est « pop rock » sauf la gamme de guitare, empruntée à Maiden semble-t-il !

Funeral For A Friend a visiblement de l’avenir. La pose du groupe pour Kerrang allonge évidemment son espérance de vie. Pourtant, si FFAF ne se met pas à trouver des marques qui lui sont propres, cette durée de vie pourra être rapidement écourtée.

Polo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.