Accueil > Francais > Cyann and Ben - "Spring"

Cyann and Ben - "Spring"

mercredi 18 février 2004

Venus de Charleville-Mézières, Cyann and Ben nous sortent un appétissant petit album pour les fans de Sigur Rös ou de Godspeed You Black Emperor !. Après le groupe Porcelain, voilà une nouvelle petite merveille de post-pop à la française... et c’est pas de refus. On pensait que seuls des labels comme Fat Cat ou Smekkleysa (Islande) dominait ce monde là, mais voilà que Gooom, label parisien, entre dans la danse.

Cyann and Ben, c’est trois garçons et une fille (Cyann and Ben ont débuté en solo ce qui explique le nom...) qui n’ont pas vraiment envie de rire. C’est du moins ce qu’ils disent lorsqu’on leur demande pourquoi leur musique est aussi mélancolique... "Si la musique est comme elle est c’est que ce que l’on peut voir ou ressentir au quotidien ne nous fait pas rire"

Sans déconner, Cyann and Ben c’est rassurant. Les voix, les notes... tout est chargé d’émotions fortes. En écoutant Spring on pense à mùm, à Goldfrapp ou encore à du Mogwai sous calmants. Mais s’il fallait situer Cyann and Ben, ce serait entre Pink Floyd et les islandais de Sigur Rös. On notera aussi les références cinématographiques qui apparaissent tout au long de cet album. Un exemple : "Buick to the moon", le premier titre, comporte des séquences sorties tout droit de Wild at heart de David Lynch.

Mais passons sur les influences. Ce qui importe surtout ici, c’est l’état d’apesanteur dans lequel la musique vous transporte. Essayez donc d’écouter "I can’t pretend anymore" ou "Beyond reality" et vous verrez ce que je veux dire. "Behind her smiling eyes" compte aussi beaucoup pour mon soudain attachement à ce nouveau petit groupe. C’est une magnifique petite balade aux échos de Léonard Cohen ou Yann Tiersen...

Des problèmes avec ce petit disque, je ne peux en énombrer qu’un seul : le chant est parfois légèrement déroutant (oserai-je dire "faux"). C’est parfois gênant, lorsqu’on se laisse bercer par la musique, de se réveiller sur une petite fausse note... Mais peut-être que c’est intentionnel. En tout les cas, c’est rare.

Pour les amateurs du genre, ou les curieux, ce disque est un petit bijou qui ne vous décevra pas. J’en suis convaincu.

Polo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.