Accueil > Francais > Bonobo - Days to Come

Bonobo - Days to Come

lundi 15 janvier 2007

J’avoue j’hésite... Tantôt en faveur de la mélancolie et de la puissance de Bonobo, tantôt en désaccord avec la tournure plutôt froide qu’a pris la musique de ce dernier album, Days to come me séduit autant qu’il me laisse de glace.

On connaît Bonobo pour avoir orchestré Dial M for Monkey et pour Animal Magic, ainsi que ses superbes B-sides et remixes (Sweetness). Toujours mélancolique, Bonobo nous entraîne néanmoins par ses rythmiques puissantes qui permettent à la mélancolie de nous survivre. Je pense notamment à The Sicilian, Magicman, Noctuary, Scuba. Voilà de la vraie musique électronique planante et dont les harmonies sont miraculeusement tirées de la machine. Bonobo avait alors acquis sa marque personnelle.

Mais sur Days to Come le jazz l’a emporté sur la musique électronique, et on a l’impression d’entendre un bouillon de Cinematic Orchestra, de Four Tet et de Troublemakers sans aucune personnalité propre.

On remarquera la participation féminine de Bajka qui rappelle celle de Fontella Bass sur Every Day de Cinematic, et de Fink, autre acolyte de Ninja Tunes sur If you stayed over.

La musique est donc bonne, tantôt pop tantôt jazzy, mais pas tellement ingénieuse, qui ne séduit pas autant que les albums précédents.


David

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.