Accueil > Francais > Apres Cancun, le fiasco de Miami

Apres Cancun, le fiasco de Miami

vendredi 12 décembre 2003

La conference tenue a Miami, qui etait cense etablir les clauses d’un traite de libre echange (Zone de Libre Echange des Ameriques, ZLEA) s’etendant a toutes les Ameriques, s’est terminee prematurement cette semaine. De l’ouverture des marches agricoles aux zones franches, les pays d’Amerique Latine d’une part et les Etas-Unis de l’autre n’ont pu aboutir a aucun accord.

La delegation venezualienne a qualifiee ce traite de "projet neo-colonial", qui serait un reel danger pour les souverainetes nationales.

Pour essayer de sauver la mise, la conference s’est decidee sur une ZLEA "soft", c’est a dire ou tout les sujets importants ont ete soigneusement evites. Autrement dit, l’echec a ete ici tellement cuisant que l’admettre aurait ete une defaite de plus.

D’autre part, les manifestants americains et internationaux, aides par des collectifs municipaux a Miami, ont ete victimes d’abus policiers et de restrictions arbitraires quant a leur droit de manifester dans les rues de Miami.

On se demande si l’on doit se rejouir ou non de ces nouvelles, puisque un hegemonisme economique americain est plus imprevisible et dangereux s’il ne lui est pas permis de s’etendre et se consolider de facon legale et institutionelle. Mais ce nouvel echec n’est qu’une demonstration de plus que les mythes economiques et politiques qui ont faconne et justifie la politique americaine des annees 1990, comme la soi-disante parite entre democratie et societe de marche, ont vecu.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.